Tramway, trolley… et monnaie !

Tramway, trolley… et monnaie !

Trolley, le prix de deux tramways

Certaines listes candidates aux élections municipales à Brest voudraient faire croire aux Brestois que le projet de seconde ligne de tramway est trop coûteux et moins avantageux que les solutions qu’elles proposent (Bus à haut niveau de service ou trolleybus). Sans doute leur réflexion aurait-elle gagné à prendre appui sur des éléments objectifs, qui leur auraient permis de formuler un jugement éclairé sur les coûts respectifs des différents modes de transport proposés.

Matériel roulant

Pour comparer le coût du matériel roulant, il faut comparer le coût annuel de la place pour chaque mode de transport. Il s’agit donc de rapporter le coût d’achat du matériel à la fois au nombre de places et à la durée de vie. Ainsi, la rame de tramway achetée 2 M€ pour 220 places et une durée de vie de 40 ans a un coût annuel de la place de 227€ ; le BHNS électrique acheté 650 k€ pour 110 places et une durée de vie de 15 ans a un coût annuel de la place de 394 € ; le trolleybus articulé : 950 k€ pour 110 places et une durée de vie de 25 ans, a un coût annuel de la place de 345 €.

Coûts de fonctionnement

Pour transporter 1000 personnes par heure, avec un tramway de 220 places, il faut assurer 5 passages par heure. Avec un BHNS ou un trolley de 110 places, pas moins de 10 passages et autant de conducteurs sont nécessaires. Quand bien même l’investissement unitaire des véhicules est moindre, le nombre de véhicules nécessaires est évidemment bien plus élevé pour accomplir le même service, ce qui se répercutera sur les coûts d’exploitation, principalement déterminés par les coûts de conduite (masse salariale).

Coûts d’infrastructures

Enfin, il convient de comparer les coûts initiaux d’infrastructures. Lorsque l’on prend les chiffres globaux d’une ligne de tramway, le coût au kilomètre oscille entre 15 et 30 M€ (il est d’ailleurs évalué dans le projet actuel à 23 M€ à Brest alors qu’il n’aura coûté que 18 M€ à Besançon). Ces coûts intègrent essentiellement les aménagements urbains et la réfection des réseaux (eaux, gaz, électricité…). En se limitant aux seules installations ferroviaires (voies, installations électriques, signalisation, stations), le coût moyen du tramway se situe autour de 5 M€ du km. Pour un BHNS et un trolley en site propre les coûts sont similaires.

En conséquence, en se plaçant à 40 ans, les solutions trolley nouvelle génération ou BHNS coûteront aux habitants de Brest métropole le double de la solution tramway !

La liste « Brest, imaginons demain » :

  • soutient fortement le développement de la ligne B du tramway (Gare-Université-Bellevue-CHRU de la Cavale Blanche) qui aurait dû être la première ! Elle soutient également la ligne D BHNS visant à relier Lambézellec, en regrettant toutefois que la collectivité n’ait pas étudié la solution consistant à la substituer par une ligne de tram « B bis » (effectuant une boucle à voie unique tournant dans un seul sens en débranchement sur l’avenue Foch depuis la place Albert Ier, et desservant Kérichen, Lambézellec et Kérédern, puis revenant vers la ligne B en s’y raccordant avant son entrée dans Bellevue).
  • souhaite que les aménagements prévus à la gare anticipent la possibilité d’une ligne tram/train qui pourra à l’avenir être un formidable moyen de développement du Pays de Brest.
  • Souhaite engager une profonde réflexion sur les liaisons avec les villes membres de la métropole.
Tramway ou trolley
X