Comptes parodiques sur Twitter : l’autre campagne des élections municipales 2020 à Brest – Côté Brest du 17/12/2019

Comptes parodiques sur Twitter : l’autre campagne des élections municipales 2020 à Brest – Côté Brest du 17/12/2019

C’est une autre campagne qui bat son plein sur le réseau social Twitter. En marge de celle conduite par les candidats officiels déclarés aux élections municipales de 2020 à Brest.

Une campagne parodique avec des comptes idoines. Comme celui dénommé Fañch le Tif’Zef. Rebaptisé ainsi pour les Municipales mais déjà présent sur le réseau sous le nom Fañch Cuiteland.

Son auteur ? «Je suis un pur produit bressôa, de la rive gauche, dit Paol*. Je ne suis pas investi dans la vie politique ou associative, sauf quand ça concerne mon quartier, comme beaucoup.»

Pourquoi ce compte ?

L’idée m’est venue en lisant des publications du Gorafi, FranceInfaux… Porter des paroles improbables à des personnes sérieuses m’a toujours fait marrer.

Faire sourire

Puis Bernie Maldonne est apparue :  «Je me suis dit que ce serait bien d’amener un peu de répondant à François Cuillandre, sa principale adversaire, Bernadette Malgorn, m’a semblé la mieux placée pour ça, confie le Breton Tom*, qui a toujours des attaches à Brest et qui gère le compte. Je veux juste essayer de faire sourire les gens, avec des photos montages ratées, des déclarations parodiques…»

Marco Athanéa a vu le jour en septembre : «Je suivais les deux premiers comptes, qui me faisaient rire, comme Marc Coatanéa était le seul à s’être lancé à ce moment là, je lui ai créé ce compte, exprime la Brestoise Léa*. C’est potache et, sous couvert d’anonymat, on peut en faire des tonnes…»

Si Yohann Faisbelec est entré dans la danse, c’est parce que son Luc* a estimé «qu’il manquait à l’appel alors que Yohann Nédelec est très présent sur les réseaux sociaux et qu’il joue un rôle important dans le paysage politique de Brest.»

Et Pascal Qui ? Lucie*, Brestoise depuis quelques années, voyait ses copains se marrer devant les autres comptes : «Je me suis dit que ce serait cool d’avoir toutes les familles représentées, il restait Pascal Olivard de libre. Je pense que qu’ils sont un peu nos Guignols, toute proportion gardée, avec cette dérision bien brestoise.»

À travers les médias

Tous disent ne pas se connaître mais semblent apprécier se répondre via Twitter. Et ne pas connaître le candidat personnellement mais suivre son actualité à travers les médias. Pour rebondir et faire vivre leur compte. Uniquement «pour l’humour, la déconne, sans attaque sur la vie personnelle, familiale…».

D’autres comptes

Afin de ne rien rater de la campagne parodique, nous vous conseillons également de vous abonner à Ronan Picon-Thunberg, Vladimir Ilitch Cadalen, Thierry Fayrien, Géronimo Pélican. Et Patrick Apéro ! Voire les anciens Alain Massue et Jean-Luc Bobard.

X