Pourquoi nous sommes sans étiquette.

Pourquoi nous sommes sans étiquette.

Hors des partis

L’absence d’étiquette et de soutiens émanant de partis politiques, des colistiers issus de la société civile, une démarche consistant à faire émerger un projet à partir d’entretiens avec les habitants et les acteurs de la vie brestoise : tout cela constitue assurément une nouveauté susceptible de désorienter les observateurs locaux. Pourtant, cette logique est le reflet de la réalité de la majorité des communes françaises, qui fonctionnent grâce à l’engagement de citoyens qui n’ont d’autre but que de donner de leur temps à la collectivité et qui ne se réclament d’aucune mouvance particulière ni d’aucune appartenance partisane.

Citoyens de tous horizon

La liste « Brest, imaginons demain » n’est donc pas partisane. Elle n’est pas non plus « apolitique ». Au contraire : elle entend incarner au mieux l’esprit de la cité et faire vivre la représentation citoyenne en associant le plus possible les habitants aux décisions qui les concernent. Elle cultive le dialogue entre des personnes de sensibilités différentes : certaines sont de droite, d’autres de gauche, et toutes font cet effort de rechercher ensemble le bien commun et l’intérêt général. Elle se refuse ainsi à toute affirmation dogmatique. Profondément attachée aux valeurs de la République, elle souhaite ardemment contribuer à renforcer les solidarités à Brest : c’est pourquoi elle a placé au centre de son programme la question du vivre ensemble et du bien vivre à Brest.

Pour Brest !

Alors, est-elle de gauche ? De droite ? Ou au centre ? Sans doute la question ne doit-elle pas être posée en ces termes, car elle rassemble plus qu’elle n’oppose, elle regroupe plus qu’elle ne divise, elle embrasse plus qu’elle ne rejette. Chose certaine : elle s’oppose à toute forme d’extrémisme et se situe en zone républicaine, là où vibrent à ses yeux les valeurs d’humanisme, d’écoute et d’intégrité qui doivent guider l’action publique.

X