8 propositions pour améliorer le stationnement à Brest

8 propositions pour améliorer le stationnement à Brest
Etat des lieux

Les rues du centre-ville de Brest disposent d’environ 4000 places payantes au plus près des commerces, services et équipements afin d’assurer une bonne rotation des véhicules, et plus de 10 000 places gratuites. Ce dispositif est complété par 750 places en zone bleue (Port de commerce, Recouvrance, Pilier Rouge, place de Strasbourg, ainsi que dans les centre-bourgs des quartiers à Saint-Marc, Bellevue, Saint-Pierre et Cavale Blanche, Lambézellec, Europe-Pontanézen). A noter, le samedi matin, le stationnement est gratuit sur voirie et dans 2 parkings enclos du centre-ville. Brest‘Park est en contrat de sous-traitance avec la société Q-Park, titulaire de la Délégation de Service Public (DSP) confiée par Brest métropole à Q-Park pour la gestion du stationnement sur voirie et en ouvrages. Dans le cadre de cette DSP, la société Q-Park a confié la partie exploitation du stationnement à Brest’ Park.

Il y a 640 places de parking relais. Le plus volumineux est situé place de Strasbourg avec 233 emplacements, vient ensuite celui de la Porte de Gouesnou (195) et enfin celui du Fort Montbarey (174).

Constats

Le dispositif de la gratuité du samedi matin n’a pas l’approbation de tous les commerçants et les parkings sont sous exploités.
De plus, il ne s’agit pas d’empêcher le stationnement dans la ville de Brest car à l’échelle du Pays de Brest, l’utilisation d’un véhicule reste indispensable. Dans le même temps, la nouvelle loi mobilité envisage une fin de la vente des véhicules à carburants fossiles - essence, diesel et gaz naturel - d'ici 2040. Ceci implique que les nouveaux véhicules et particulièrement ceux impliqués dans des trajets urbains seront des véhicules plus propres que ceux que nous connaissons aujourd’hui.

Le parking du Fort Montbarey est presque saturé dès 11 h avec un pic de fréquentation dans l’après-midi. La fonction d’entrée de ville semble donc avoir été identifiée par les usagers. Avec une moyenne d’occupation de 57%, le parking relais Porte de Gouesnou conserve des marges de manœuvre. Celui situé place de Strabourg présente des taux d’occupation faibles avec un pic à 15 h de 42%. Même si il ne s’agit pas d’un parking relais, il y a saturation du parking du « parc à chaînes ».

Opportunités

La nouvelle loi mobilité offre la possibilité pour toutes les communes de créer des « zones à faible émission » (ZFE) interdisant la circulation de certains véhicules polluants à certaines heures. Ces zones deviendront obligatoires dans les territoires où les normes de qualité de l'air ne sont pas respectées.

Propositions

1-Redéfinition des zones de stationnement.

Des zones rouges à stationnement très limité au centre ville, des zones oranges définies en fonction des statistiques d’utilisation, des zones vertes et des zones bleues qui seront développées dans les quartiers. L’importance est de conserver le roulement en zone rouge.

2- Gratuité de la première demi-heure en zone rouge. 

Des aménagements spécifiques pourront être réalisés via l’application Flowbird pour certaines professions (exemple des professions médicales)

3- Proposer des systèmes d’abonnements annuels incitatifs sur voierie.

- Abonnement réservé à tous les habitants et travailleurs indépendants de Brest permettant : le stationnement longue durée gratuit (sans prendre de ticket à l’horodateur) en zone verte et orange ; avec un stationnement autorisé en zone rouge en prenant un ticket à l’horodateur au demi tarif horaire, tous les jours de la semaine, ceci sur une base annuelle avec un tarif très intéressant pour les habitants.

- Abonnement non brestois permettant : le stationnement longue durée gratuit en zone verte et orange (sans prendre de ticket à l’horodateur), le stationnement autorisé en zone rouge : en prenant un ticket à l’horodateur au demi tarif horaire tous les jours de la semaine.

4- Optimiser les parkings relais.

En attendant la seconde ligne de tram, il faut impérativement soutenir l’utilisation de la ligne existante. Dans ce cadre, il faut envisager une extension ou agrandissement du Fort Montbarey et développer l’utilisation du Parking Strasbourg qui n’est pas suffisamment connu et utilisé.

5- Optimiser l’utilisation des parkings couverts.

L’objectif est de travailler sur les prix pour arriver à une optimisation de l’utilisation des parkings et favoriser l’abonnement annuel plutôt que la répression. Il s’agira également de connaître en temps réel leur taux d’occupation. Le développement de l’application permettra ainsi d’optimiser l’utilisation des parkings en tenant informé le nombre de places disponibles en temps réel

6- Créer un parking à tarif ultra-soft ou gratuit déservi par navettes électriques au niveau du secteur port de commerce.

7- Réfléchir en cours de mandat à la création de « zones à faible émission » (ZFE) en fonction de la saturation et du développement du plan vélo.

Ces zones pourraient permettre d'éviter les véhicules les plus poluants notamment dans le cadre des livraisons.

8- La Lecture de Plaques Automatiques d’Immatriculation (LAPI) ne devra déclencher le système de verbalisation uniquement s’il y a abus caractérisé.

Les situations comme le coffre ouvert, la présence d’une personne au volant, les warnings en fonctionnement devront être traitées avec discernement.

X